3e imperial/rêves à la poste (pour granby)

February 15, 2009

Tous les jours, Karen Elaine Spencer recueille des bribes de rêves attrapés à son réveil. Elle les retranscrit à la main sur un papier à lettre, puis, un à un, elle les disperse dans la ville, en les postant à des personnes inconnues, choisies au hasard, dans l’annuaire téléphonique. Le destinataire reçoit cette missive énigmatique dans sa boîte aux lettres, ouvre l’enveloppe, déplie la lettre et lit : «Cher…, j’ai rêvé que…»

Chaque destinataire reçoit ainsi un fragment de rêve unique. Si cette correspondance participe d’un geste de communication authentique, elle confronte toutefois le destinataire à une logique incongrue puisque la lettre est écrite par un étranger. Et quelle explication logique pourrait soutenir le fait qu’un étranger adresse une lettre à un inconnu? À travers l’envoi de ses rêves à la poste, Karen Elaine Spencer souhaite placer les destinataires dans une posture dynamique où ils deviennent des collaborateurs actifs. Elle puise dans son univers onirique personnel pour infiltrer leur vie privée, même si, au bout du compte, l’impact de la réception s’avérait ténu et éphémère.

One Response to “3e imperial/rêves à la poste (pour granby)”

  1. […] dream letters for granby 20093e imperial, granby, québec. […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: